Mes 3 résolutions pour Cosmopolit’Echo en ce début d’année – I love #blogging

  • Post author:
  • Reading time:4 mins read

Dans la vie, on avance mieux en se fixant des objectifs. Surtout s’ils sont partagés, car ça vient renforcer l’engagement fixé. C’est d’ailleurs pourquoi on est si nombreux en début d’année à se fixer tout un tas de résolutions. Le problème est qu’une infime partie d’entre nous seulement est capable de les tenir jusqu’à la fin de l’année. J’ai moi aussi des objectifs de blogueuse que je souhaite partager avec vous. Pour avoir plus de chances de les tenir, ils se limitent seulement aux prochaines semaines. Je pense que si je les tiens, ils mettront le blog sur de bons rails. Et en vous prenant comme témoins chers lecteurs, j’y arriverais plus facilement :

Résolution # 1 :  Publier plus régulièrement

Jon Morrow

Jusqu’ici, mon parcours dans la blogosphère a été parsemé de longs blizzards et de parenthèses d’abondance. En ce début d’année, je vais tâcher de mettre de la régularité dans tout ça. Notez bien que je ne m’engage pas sur la fréquence 😉 !

Résolution # 2 :  Plus d’interludes musicaux, livresques, voyageurs et audiovisuels

En bref, je vais remettre les cultures du monde au coeur de ce blog. Valoriser la Diversité et l’ouverture au monde à travers les voyages, les expos, les œuvres aux influences plurielles (…) est ce qui m’avait motivé à prendre la parole sur le net. Cet objectif ne devrait pas être trop difficile à tenir compte tenu du nombre de films, livres ou musiciens dont j’ai envie de vous parler.

Mixed race woman using laptop on sofa

Résolution # 3 :  Définir les concepts qui parsèment mes billets

Cette résolution est celle qui me tient le plus à coeur et que j’aimerais évacuer au plus vite pour ne plus avoir à y penser le restant de l’année.

Keep-Calm-and-Blog-OnVous avez dû le ressentir, l’année 2015 a été difficile du point de vue du « vivre ensemble ». J’ai IRL* (*dans la vraie vie) et sur les réseaux sociaux été pas mal prise à partie sur ma posture pro diversité. Et j’avoue avoir été assez désarçonnée, car je pensais que seule une minorité de personnes étaient contre cette idée de Diversité. Les événements de 2015 ont clairement décomplexé pas mal de personnes qui s’affichent désormais clairement xénophobes, racistes et/ou contre la diversité. Pour preuve, voici un échantillon représentatif des réactions que j’ai récoltées chaque fois que j’ai eu une posture antiraciste/xénophobie.

« On ne peut plus rien dire ! Faut arrêter les angélismes. Et puis Marine elle a pas tord au fond…  »  | « Tu fais chier avec ton discours victimaire sur le racisme » | « Fais pas ta communautariste à deux balles ! » | « De toute façon il n’y a pas de couleurs, moi je ne les vois pas alors les discriminations, ça ne peut pas exister. » | « Les choses vont quand même mieux qu’au siècle dernier. » | « Si t’es pas Charlie/pro blasphème t’es pour les terroristes. Choisis ton camp bordel ! »  | « Fais chier avec le pas d’amalgames, on voit quand même bien qui fout la merde » | « Eh oui ! C’est  raciste/misogyne, mais tu manques d’autodérision » | « Je n’aime pas les Roms/musulmans/noirs/chinois/blancs… et alors ?!? »

Et j’en oublie. Clairement, ça m’attriste parce que trop souvent ces phrases sont sorties de la bouche de personnes que j’estime par ailleurs. Alors, je me dis que si certains de mes amis qui sont quand même plutôt tolérants en viennent à ce genre de dérapages c’est que les choses vont vraiment mal. Je ne prends pas ça à la légère, car les clichés qui se cachent derrière ces poncifs sont vecteurs d’injustices, d’exclusion sociale et de division.blog-is-merely-a-tool

J’accepte tout à fait qu’on n’adopte pas mon point de vue sur la diversité, le multiculturalisme, le racisme, le post colonialisme, l’immigration…. Toutefois, je souhaite qu’on parle le même langage pour éviter le dialogue de sourds. Je souhaite discuter avec des gens qui ont un avis suffisamment éclairé sur les termes qu’ils emploient. Trop d’opinions sont basées sur l’ignorance et des « on-dit ». À travers plusieurs articles, je vais donc tenter de dessiner les contours de la diversité. Diversité, c’est bien l’un des les plus flous que je connaisse : les définitions sont variables d’une personne à l’autre et c’est un terme qui en embrasse (ou se heurte à ) pas mal d’autres choses. Je n’ai jamais vraiment osé me lancer dans une telle entreprise. Eh oui, parler d’activisme, race, communauté, colonialisme, stigmates, représentativité et antiracisme ça casse l’ambiance.  Mais c’est un mal bien nécessaire au vu de la montée des intolérances.

Cet article a 5 commentaires

  1. malyloup

    je vais donc te suivre et te lire avec beaucoup d’attention, sandra car c’est un programme important et ambitieux que celui de tes résolutions 🙂
    et……..est-ce toi sur le canapé? sourire! 😉
    au plaisir de te lire très vite! 🙂

  2. Carole

    C’est un joli programme qui nous attend !
    Bonne journée, bises !

  3. Je te suivrai avec plaisir !
    Et quelle violence dans les propos de certaines personnes…

  4. Rouge velours

    Ton article est intéressant, Sandra! J’attends de lire tes prochains articles. Je pense comme toi qu’il y a trop d’ignorance et c’est ce problème qu’il faut résoudre. Mais qui va le faire?

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.